Le Britannique Andy MurrayLe Britannique Andy Murray, 3e joueur mondial, s’est qualifié pour la finale de l’Open d’Australie de tennis. Le champion olympique a éliminé en demi-finales le Suisse Roger Federer, 2e mondial, en cinq manches: 6-4, 6-7 (5/7), 6-3, 6-7 (2/7),  6-2. Il rencontrera Novak Djokovic pour un remake du dernier US Open.

Le Britannique aurait pu gagner ce match en trois sets. Il aurait dû le gagner en quatre. Mais il avait suffisamment de réserves physiques et de force mentale pour ne pas le perdre en cinq. Tennistiquement, physiquement et mentalement, il est plus fort qu’il ne l’a jamais été. Il était plus fort, en tout cas, pour Federer. Si ce match s’est prolongé jusque dans une cinquième manche toujours aléatoire, c’est parce que Federer reste un incroyable prédateur. Chaque fois que Murray a entrouvert la porte, il s’est engouffré. l a abordé le cinquième set comme si de rien n’était. Sûr de sa force, conscient de sa supériorité, il a repris son travail de sape. Federer a alors donné le sentiment d’accuser le coup physiquement. Breaké d’entrée, mené 3-0 en à peine plus de dix minutes, il n’a jamais pu revenir, Murray se permettant même le luxe de plier le match sur un sixième et dernier break. Ce sera la sixième finale du Grand Chelem pour le N.3 mondial qui, après avoir gagné l’US Open en septembre, va tenter de devenir le premier joueur de l’ère Open à remporter coup sur coup ses deux premiers titres majeurs. Murray et Djokovic, nés à sept jours d’intervalle en 1987, s’étaient affrontés à sept reprises l’a dernier, des parties pour la plupart très serrées, et se retrouvent ainsi en finale du premier grand événement en 2013. Pour le Suisse, encouragé comme jamais à Melbourne, le record de victoires en Grand Chelem reste donc bloqué à 17, sachant qu’à bientôt 32 ans il sera de plus en plus difficile de rivaliser physiquement avec ses jeunes concurrents.

Les Italiennes Sara Errani et Roberta Vinci ont remporté la finale du double dames de l’Open d’Australie de tennis, première levée du grand chelem, vendredi à Melbourne. La première tête de série a battu en trois manches la paire australienne composée d’Ashleigh Barty et Casey Dellacqua (6-2, 3-6 et 6-2) au bout de 1h42. Errani et Vinci enlèvent leur 3e tournoi du grand chelem après Roland Garros et l’US Open en 2012.

 

Share Button