Lors d’une rencontre amicale entre l’AC Milan et Pro Patria (deuxième division de Lega Pro), Kevin-Prince Boateng et les autres joueurs de couleurs des Milanistes ont été victimes de cris racistes de la part d’une frange de supporters locaux.

Foot-Italie Victime de cris racistes, Kevin-PrinceAprès 26 minutes, le Ghanéen s’est énervé en dégageant le ballon vers la tribune pour manifester son mécontentement. Dans la foulée, il a retiré son maillot pour retourner aux vestiaires accompagné de tous ses coéquipiers. Le match a finalement a été arrêté dans ce climat hostile. Triste…
Interrogé après la rencontre, Massimo Allegri, le coach du Milan, s’insurge : “Nous sommes déçus et tristes. Il faut arrêter ces actes déplacés. Nous sommes désolés pour tous les supporters qui sont venus aujourd’hui pour assister à une belle journée de football. Nous reviendrons et nous sommes désolés pour le club et les joueurs de Pro Patria. Mais nous ne pouvions pas prendre d’autre décision. J’espère que ce sera un signal important.”

 

Sur son compte Twitter, le milieu de terrain a tenu à condamner l’attitude de ces supporters. “C’est une honte que ces choses se produisent encore“, a-t-il déploré, avant de rajouter : “Merci à tous pour votre soutien et votre compréhension. Cela représente beaucoup.

Share Button