Messi sacré pour la 4e fois d’affilée à 25 ans seulement

L’Argentin Lionel Messi a remporté le Ballon d’Or, lundi soir à Zurich au siège de la Fédération internationale de football. Le prodige du FC Barcelone, déjà sacré en 2009, 2010 et 2011, reçoit la distinction individuelle la plus prestigieuse pour un footballeur pour la quatrième année d’affilée.

Lionel Messi est grand. C’est même le plus grand. En dépit de son mètre 69, le gamin de Rosario est devenu lundi à Zurich le plus grand joueur de tous les temps, du moins en termes de récompenses individuelles. Après 2009, 2010 et 2011, la star du FC Barcelone a conquis haut la main son quatrième Ballon d’Or d’affilée aux dépens de son coéquipier Andrés Iniesta, pourtant auteur d’un triplé historique (Euro-Coupe du monde-Euro) avec l’Espagne, et de son rival madrilène Cristiano Ronaldo (63 buts, 10 passes, champion d’Espagne, demi-finaliste de l’Euro).

Quatre Ballon d’Or à la suite. Du jamais vu dans l’histoire du trophée créé en 1956. Les légendes Johan Cruyff (1971, 1973, 1974), Michel Platini (1983, 1984, 1985) et Marco Van Basten (1988, 1989, 1992) s’étant toutes arrêtées à trois. L’année écoulée n’a pourtant pas été couronnée d’autant de succès collectifs que les précédentes (une Coupe du Roi). Détrôné par le Real de Cristiano Ronaldo après trois ans de règne en Liga, le « roi Leo » a également perdu son titre en Ligue des champions, éliminé en demi-finales par Chelsea, futur vainqueur de l’épreuve.

Et le lauréat de reconnaître : «Je ne crois pas que ça ait été ma meilleure année parce que – et je le dis toujours – le plus important est de gagner des titres avec l’équipe, et on a eu (au FC Barcelone) de meilleures années.»

« Pichichi » de Liga avec le total encore jamais atteint de 50 buts, meilleur buteur de la Ligue des champions pour la quatrième année consécutive avec, là encore, un chiffre inédit (14 buts, dont un quintuplé contre le Bayer Leverkusen, une première), meilleur buteur de la sélection argentine sur une année civile (12 buts, comme Gabriel Batistuta en 1998), celui qui est également devenu le meilleur réalisateur de l’histoire du Barça en matches officiels (289 buts en 356 matches à ce jour) devant Cesar Rodriguez (232 buts entre 1942 et 1955) a repoussé encore plus loin les limites du possible. Il a aussi délivré 22 passes décisives, rappelant au passage qu’il n’était pas qu’un attaquant égoïste.

 

Palmarès FIFA 2012
Joueur de l’année : Messi (Arg/Barcelone)
Sélectionneur de l’année : Del Bosque (Espagne)
Coach féminin : Sundhage (E-U)
But de l’année : Stoch (Svq/Fenerbahce)
Joueuse de l’année : Wambach (E-U).

Share Button