La rumeur courait depuis quelques jours, le Bayern Munich a officialisé la nouvelle ce mercredi. L’entraîneur espagnol Pep Guardiola s’est engagé avec le club bavarois pour les trois prochaines saisons.  L’Espagnol a signé un contrat de trois ans en Bavière, où il succèdera à Jupp Heynckes, dont le contrat se termine le 30 juin.

C’est peut-être le transfert de l’année. Après une année sabbatique, l’ancien entraîneur du FC Barcelone (de 2008 à 2012) Pep Guardiola avait déjà annoncé qu’il reprendrait sa carrière la saison prochaine. On connait désormais sa destination : le Bayern Munich. C’est le club bavarois lui-même qui a annoncé l’information sur son compte Twitter.

 

Le Bayern, engagé sur ce dossier depuis plusieurs semaines déjà, avait intensifié les discussions ces derniers jours Bien lui en a pris. Convoité de toutes parts (Manchester City, Chelsea, AC Milan), Guardiola a finalement choisi d’accepter l’offre de l’actuel leader de la Bundesliga.

Outre le titre en Bundesliga, qui est chaque saison un objectif naturel au Bayern, la mission de Guardiola sera de mener le club à un cinquième sacre en Ligue des Champions (la dernière victoire de Munich en C1 remonte à 2001). Rappelons que le Bayern a échoué à deux reprises en finale ces dernières années (en 2010 et surtout en 2012, où la finale se déroulait dans son stade de l’Allianz Arena).

Gagner la Ligue des Champions, Guardiola sait faire. En quatre saisons au Barça, il l’a remportée deux fois (2009 et 2011). L’ancien milieu de terrain aura également à coeur de confirmer sa réputation de chasseurs de trophées, lui qui en a déjà accumulé quatorze (!) durant sa période barcelonaise.

En choisissant la Bundesliga, Guardiola a opté pour un challenge sportif certainement moins relevé que celui qu’il aurait eu à affronter en Premier league, le championnat le plus compétitif du monde. Mais Guardiola est encore jeune (41 ans) et il aura d’autres occasions d’entraîner en Angleterre. Pour l’heure, c’est donc en Allemagne qu’il va tenter de prouver que sa méthode peut fonctionner ailleurs que dans le cocon protecteur du Barça, son club formateur, auquel sa philosophie de jeu, basée sur le pressing haut et la possession de balle, était complètement en phase avec l’identité du club.

 

 

Share Button