La 43e édition du marathon de New York se tiendra dimanche 04 novembre 2012 dans des circonstances très particulières après le passage en début de semaine de la méga-tempête Sandy, qui a fait 40 morts dans une ville où plus d’un demi-million de personnes étaient toujours sans électricité jeudi.

Le Marathon de New York à travers

Alors que le retour à la normale est encore loin à New York, les Kényans Wilson Kipsang, médaillé de bronze aux jeux Olympiques et Moses Mosop, vainqueur du marathon de Chicago, sont les favoris d’une course à laquelle prendra aussi part l’Ethiopien Gebre Gebremariam, vainqueur de l’édition 2010.

Chez les dames, la Kényane Edna Kiplagat, championne du monde en titre, l’Ethiopienne Tiki Gelana, championne olympique en titre et la Russe Tatyana Arkhipova, bronzée à Londres cet été, partent avec les faveurs du pronostic.

Ces professionnels s’élanceront avant une meute de 45.000 coureurs provenant du monde entier, dont certains ont pu profiter de la réouverture des aéroports jeudi pour commencer à arriver. Selon le New York Road Runners (NYRR), il n’y a pas eu plus de forfait de dernière minute cette année que lors des années précédentes malgré la catastrophe naturelle qui a touché la ville lundi et l’a défigurée par endroits.

Les organisateurs de la course et le maire de la ville Michael Bloomberg ont fait de cette course une question de fierté et un symbole du redressement de la ville, même si les appels à l’annulation se sont fait entendre toute la semaine.

 

 

Share Button