Détenteur du record du monde de la distance, l’Érythréen Zersenay Tadese a été sacré champion du monde de semi-marathon pour la cinquième fois de sa carrière. Chez les femmes, l’Ethiopienne Meseret Hailu a été la plus rapide.

Tadese champion duAprès ses victoires en 2006, 2007, 2008 et 2009, et sa médaille d’argent en 2010, Zersenay Tadese a de nouveau répondu présent aux championnats du monde de semi-marathon, ce samedi 6 octobre. Sur le parcours de Kavarna en Bulgarie, l’Erythréen a décroché la médaille d’or, en 1h00mn19s. Un chrono toutefois bien loin du record du monde de la distance (58mn23s) qu’il s’était adjugé en 2010 à Lisbonne.

Derrière lui, l’Ethiopien Deressa Chimsa (1h00mn51s) et le Kényan John Nzau Mwangangi (1h01mn01s) prennent les deuxième et troisième places de ces Mondiaux.

A noter la domination des athlètes kenyans, quatre de leurs athlètes se classant dans les 10 premiers sans toutefois titiller Tadese impérial dans cette distance.

Le Kenya devance l’Erythrée au classement par pays. L’Ethiopie complète le podium.

Le premier Rwandais Robert Kajuga termine à la 12e place (1h 02 mn 22s), Cyriaque Ndayikengurukiye s’est classé 22e (1h 04mn 05s), Jean Marie Uwajeneza a pris la 38e place (1h 06mn 07s) tandis que Sylvain Rukundo termine 53e avec un temps d’1h 7min 44sec.

 

Chez les dames, L’Ethiopienne Meseret Hailu, 22 ans, s’est imposée en 1h 08 min 55 sec avec un record personnel. Sur les bords de la mer Noire, elle a devancé au sprint sa compatriote, Feyse Tadese (1h08:56), pour sa première course sur la distance. La Kényane Paskalia Chepkorir Kipkoech a pris la médaille de bronze, à 9 secondes de la première.

 

 

 

 

 

Share Button