Tsegaye Kebede a remporté dimanche le marathon de Chicago et est devenu le premier Ethiopien à remporter l’épreuve, qui plus est avec le record (2 heures 4 minutes et 38 secondes).

Victoire de Tesgaye Kebede à Chicago

En triomphant au marathon de Chicago. Tsegaye Kebede est devenu le premier athlète issu de ce pays d’Afrique de l’Est à remporter cette course, en s’imposant dans la 35e édition en 2 heures 4 minutes 38 secondes, record de la course à la clé. Grosse journée pour les Ethiopiens, puisque Kebede a devancé de 14 secondes son compatriote Feyisa Lilesa en plaçant une accélération dans le dernier kilomètre. Tilahun Regassa, 3e, complétant le triomphe éthiopien.

Le marathon de Chicago, désormais connu sous le nom Bank of America Chicago Marathon, est l’un des principaux marathons mondiaux. Reconnu également comme étant l’un des marathons les plus rapides au monde, son édition de 1999 a été le support d’une nouvelle performance mondiale de tous les temps, établie par l’Américain Khalid Khannouchi en 2 h 05 min 42, temps qui constitue depuis 2009 le record de l’épreuve. Désormais, c’est Kebede qui détient cette palme.

L’Ethiopie était décidément à l’honneur aux Etats-Unis. Chez les dames, la victoire est revenue à Atsede Baysa en 2 heures, 22 minutes et 3 secondes. Mais là, pas de record (détenu depuis 2002 par la Britannique Paula Radcliffe en 2 h 17 min 18). Elle devance les Kényanes Rita Jeptoo et Lucy Kabuu.

A défaut du record, le Kenyan Joash Mutai s’est néanmoins imposé ce dimanche sur le marathon de Bruxelles. Le marathonien a bouclé les 42,195 km en 2h16’41. Il a devancé de 2 minutes 42 secondes son compatriote Noah Kosgei (2h19:23), déjà deuxième en 2011. C’est l’Espagnol d’origine marocaine Abdelilah Jaadar (2h29’53) qui a pris la troisième place de cette course. Mutai, 33 ans, qui détient un record personnel de 2h12:54 (à Porto), s’était déjà imposé au marathon de Bonn en 2009.

Chez les dames, en revanche, pas d’Africaines sur le podium. La victoire est revenue à l’Allemande Claire Macht (3h06’15). Elle devance Hilde Kippers (3h08:50) et Corinne Paoletti (3h10:55).

 

Erik Nzioki  a franchi le premier la ligne d’arrivée du marathon de Buenos Aires.  Le Kenyan de 33 ans a remporté en 2 heures 12 minutes 10 secondes la dixième édition de ce marathon couru ce dimanche.

Aligné pour la première fois sur cette distance, Nzioki ne dissimule pas sa joie tant cette victoire fut pénible : «Je suis très heureux car c’est la première fois que je cours cette distance. J’ai eu beaucoup de mal lors des six derniers kilomètres et je les ai effectués pratiquement en marchant », dixit Nzioki. Le trentenaire  se hisse sur la plus marche d’un podium 100% kényan, complété par   Patrick Muriuki et Robert Mwangi.
En 2 heures 39 minutes, la Kényane Lucy Karimy s’impose chez les dames devant sa compatriote  Rasiah Withaka. Andrea Graciano de l’Argentine complète le podium.

 

 

 

 

 

 

Share Button