Hormis Agnieszka Radwanska, tous les favoris engagés la nuit dernière à l’US Open ont assuré. Mention spéciale à Andy Murray et Serena Williams, expéditifs face à Milos Raonic et Andrea Hlavackova. Sans oublier le retour au premier plan de la Serbe Ana Ivanovic.

Radwanska éjectée, les autresEn seizièmes de finale, Andy Murray s’en était sorti miraculeusement contre Feliciano Lopez (7-6 (5), 7-6 (5), 4-6, 7-6 (4)), malgré 48 fautes directes. La nuit dernière, l’Ecossais a réglé la mire dans la fraîcheur de la night session en concluant son match face à Milos Raonic en trois manches sèches (6-4, 6-4, 6-2), pour seulement 12 fautes directes. Une performance qui rassure le récent champion olympique de Londres : «J’ai vraiment très bien joué et physiquement je me sens bien mieux qu’au début du tournoi. Jouer sur le court Arthur Ashe était mieux parce qu’il est un peu plus lent. Ce match va me donner confiance pour le prochain tour». Marin Cilic, qu’il affrontera en quart de finale, est prévenu. Cela faisait plus de quatre ans… Depuis 2008 et son succès à Roland Garros, Ana Ivanovic n’avait plus atteint le stade des quarts de finale dans un tournoi du Grand Chelem. Pour obtenir le droit d’affronter l’épouvantail Serena Williams au prochain tour, la Serbe de 24 ans a facilement disposé de la Bulgare Svetlana Pironkova (6-0, 6-4) mais sait qu’elle devra faire encore plus pour atteindre les demies. «Ces quatre dernières années ont été comme des montagnes russes, admet Ivanovic. J’ai eu mes chances face à elle (Serena Williams) l’an dernier ici. Mais forcément, c’est toujours très dur. En plus elle joue mieux que tout le monde en ce moment».

Après un deuxième tour poussif face à l’Espagnole Arruabarrena-Vecino (4-6, 6-3, 6-0), on avait vu du mieux dans le jeu de la numéro deux mondiale, Agnieszka Radwanska, face à Jelena Jankovic en seizièmes de finale (6-3, 7-5). Mais cette nuit, la Polonaise est tombée sur un os en la personne de l’Italienne Roberta Vinci, tête de série n°20. Cette dernière retrouvera sa compatriote Sara Errani, tombeuse de l’Allemande Angelique Kerber (7-6 (7), 6-3).

Sur la lancée de sa victoire à Wimbledon et lors des Jeux Olympiques, Serena Williams poursuit sa belle dynamique. Visiblement pressée d’en finir, l’Américaine n’a laissé aucune chance à la Tchèque Hlavackova la nuit dernière (6-0, 6-0). Deux bulles qui n’incitent pourtant pas la finaliste de l’an dernier à se reposer sur ses lauriers : «Je me sens bien, j’ai l’impression d’avoir mieux joué aujourd’hui que lors des autres matches. C’est le but : je veux encore faire mieux match après match».

Tranquillement, sans faire de bruit, Tomas Berdych avance dans son tournoi. Vainqueur d’Almagro en 2h lundi (7-6 (4), 6-4, 6-1), le Tchèque rejoint pour la première fois de sa carrière le grand huit final du tournoi américain. Il y affrontera le numéro un mondial, Roger Federer, vainqueur sur tapis vert après le forfait de Mardy Fish et qui mène aux points (11-4) dans les confrontations entre les deux hommes.

 

 

 

 

 

Share Button