Pari réussi pour Aries Merritt! L’Américain voulait battre le record du monde du 110m haies. C’est chose faite, il s’est imposé en 12″80, vendredi soir lors du meeting de Bruxelles, dernière étape de la Ligue de diamant. Champion olympique en titre, Merrit améliore de 7 centièmes la marque de Dayron Robles (12″87) réalisée à Ostrava en juin 2008. Usain Bolt et Yohan Blake se sont imposés.

 Aries Merrit éclipse Bolt et Blake par un record du monde

Sept centièmes de différence lors de l’amélioration d’un record du monde du 110m haies, on n’avait jamais vu un tel écart depuis… 1981 quand l’Américain Renaldo Nehemiah était devenu le premier homme sous les treize secondes (12”93 contre 13”00, un chrono que Nehemiah avait lui-même réalisé, ndlr).

“Le secret de ma progression cette saison est l’entraînement et aussi une nutrition plus équilibrée. J’ai compris que, si je voulais devenir le meilleur, il fallait que je change mes habitudes alimentaires: plus de pizzas, de bonbons, mais davantage de légumes, de la viande mais pas de produits laitiers. Et puis je fais plus attention à la qualité de la récupération”, avait expliqué Merritt.

En fait, vendredi soir à Bruxelles, ça a été Aries Merritt contre le chrono.

L’Américain, qui avait déjà couru sept fois sous les 13” cette saison, tenait à finir son année avec la marque mondiale. Auteur d’un bon départ, il a rapidement pris ses distances avec ses rivaux – son compatriote Jason Richardson, champion du monde et vice-champion olympique, et  le Jamaïcain Hansle  Parchment, médaillé de bronze aux Jeux de Londres – avant d’exploser le record de Robles.

Le podium a été le même qu’aux JO, ses adversaires finissant respectivement en 13”05 et 13”14. L’Américain David Oliver, absent aux Jeux mais meilleur performer mondial en 2010 et 2011, a, lui, terminé cinquième (13”21).

La performance de Merritt a, du coup, éclipsé les résultats d’Usain Bolt et Yohan Blake, les deux plus grosses pointures présentes à Bruxelles. Le premier, qui a conservé en août dernier ses trois titres olympiques (100m, 200m, 4x100m), courrait sa première ligne droite depuis les JO. Il s’est imposé en 9”87, se détachant dans la deuxième partie de la course et devançant ses compatriotes Nesta Carter (9”96) et Kemar Cole (9”97).

L’autre grande star de la soirée, Yohan Blake, a aussi assuré avec une victoire sur le 200 mètres et le 9e meilleur chrono de tous les temps (19″54), loin devant Jason Young (19”92) et Christophe Lemaitre (20”17).

Sur 400m, chez les hommes, on a eu droit à un duel entre les jumeaux Borlée, Kevin (44”75) devançant Jonathan (45”02). Les deux frangins ont dominé Lalonde Gordon et Luquelin Santos, sur le podium aux Jeux. Sur 10 000m, le Kenyan Emmanuel Bett a réussi la meilleure performance mondiale de l’année en 26’51”16.

 

 

 

 

Share Button