La fédération égyptienne (EFA) suspendue par la FIFA ? Le scénario pourrait se confirmer depuis quelques jours. En effet, la fédération internationale de football voit d’un mauvais œil la dernière ingérence du gouvernement dans l’organisation de l’instance fédérale.

Alors que celle-ci doit élire le mois prochain son nouveau président, une décision de justice récemment adoptée empêche Hani Abou-Rida, vice-président de la fédération égyptienne et membre du Comité exécutif de la Fifa, de se présenter à ce vote.

Selon cette mesure, Abou-Rida ne peut être candidat car il a été membre de l’EFA lors de deux mandats consécutifs.

Cependant, cette décision irait à l’encontre des règlements de la fédération égyptienne, qui ont été récemment validés par la Fifa.

« Nous pouvons confirmer que la Fifa suit de près la situation en Egypte même si aucune décision n’a été prise à l’égard de la fédération », a confirmé à la BBC un porte-parole de l’organisme mondial.

Abou-Rida, qui a prévu de déposer une plainte auprès du tribunal arbitral du sport (TAS), a été fortement critiqué par les supporters d’Al Ahly en raison de son appartenance au parti du président déchu Hosni Moubarak, le Parti national démocratique.

Le dirigeant s’est également vu reprocher d’avoir conspiré avec l’EFA pour éviter une sanction au club d’Al Masry à la suite du drame de Port Saïd, au cours duquel plus de 70 supporters sont décédés.

 

Share Button