Au lendemain de sa victoire avec le relais 4x100m, Yannick Agnel a survolé (1’43″14) le 200m nage libre, lundi soir à Londres, pour s’offrir une nouvelle médaille d’or. Va-t-il se qualifier pour l’épreuve-reine le 100m nage libre ?  Le Français commence à se rendre compte qu’il a changé de dimension à Londres. Il n’est pas le seul.
Yannick Agnel, le nouveau

“Depuis lundi soir, j’ai l’impression d’être un extraterrestre ! C’est plutôt drôle et sympa.” Dans la chambre d’appel mardi matin pour disputer le 100m nage libre, le Niçois a pu remarquer que les autres nageurs ne le regardaient plus avec le même oeil. Forcément, deux titres olympiques en deux jours, ça calme. Et ça force le respect. C’est indéniable, du haut de ses 20 ans, Yannick Agnel n’a pas marqué les esprits que dans le clan tricolore. Certains de ses adversaires et d’anciennes gloires de la natation ont carrément fait du Français le favori du 100m libre après ses exploits, même si les deux meilleurs performeurs de l’année sont les Australiens James Magnussen et James Roberts. “Agnel a le profil du médaillé d’or, il a fait un super 200 m (lundi) et un super relais (4×100 m dimanche), il est dans le ton et il va être très dur à arrêter”, a même déclaré le Brésilien Cesar Cielo, recordman du monde de l’épreuve reine de la natation.

Il faut dire que ses deux prestations de dimanche et lundi ont de quoi faire peur à la concurrence. Il s’est imposé “en patron”, en finale du 200m avec 22 centièmes d’avance sur le Sud-Coréen Park Taehwan et le Chinois Sun Yang, deuxièmes ex-aequo. Et c’est lui qui a fait exploser Ryan Lochte, dans le dernier relais du 4x100m, en réalisant 46″74 en 100m lancé. “C’est un super nageur, aucun doute là-dessus, il est rapide et l’a montré sur 200m libre“, a d’ailleurs reconnu l’Américain.

Il a, non seulement, coiffé la star des derniers Mondiaux de Shanghai pour une seconde de mieux sur la distance, mais a également envoyé un message aux autres nageurs. Si on ne peut pas affirmer qu’il a battu le record du monde de Cielo en finale du relais olympique (46″91), nager sous les 48 secondes est tout à fait envisageable pour lui, le record personnel du Français sur 100m est de 48″02, établi lors du gain de son premier titre national sur la distance à Dunkerque cette année.

Autre signe de changement, ses performances font chavirer les pronostics. Pieter Van den Hoogenband, ancien double champion olympique du 100m et champion olympique du 200m, ne voit plus l’Australien Magnussen aussi intouchable qu’avant le début des Jeux. “Normalement, ce devrait être James Magnussen le favori, mais on a bien vu dans le relais qu’il a un problème de confiance. Yannick peut nager 47″50″, a-t-il déclaré dans une chronique au journal L’Equipe. “S’il gagne cette course, il n’y aura aucune discussion sur l’identité du meilleur nageur du monde: ce sera Yannick”, a d’ailleurs reconnu “VDH” qui n’hésite pas à mettre la pression sur le nageur français.

“Il a nagé de façon incroyable, a confié le recordman de titres olympiques Michael Phelps(14). Les gars n’ont plus les combinaisons en polyuréthane et ils font des temps comme ça…”

Mardi matin, Agnel a confirmé tout le bien que l’on pense de lui en se qualifiant pour les demi-finales du 100m nage libre sans trop de mal. Malgré la fatigue accumulée, le Niçois a passé les séries grâce au douzième temps (48″93). Le meilleur chrono a été l’oeuvre de l’Américain Nathan Adrian (48″19), déjà très à son avantage dimanche dans le relais 4x100m. “C’était un peu difficile, c’est bizarre j’ai l’impression de n’avoir pas trop dormi, a réagi le Français. Le principal c’est que ça passe. Je savais que ça allait être assez compliqué. Il me reste la journée pour être frais et “dispo” pour la suite”, a-t-il observé. D’autant plus que la soirée risque d’être chaude. En plus de la demi-finale du 100m, le Français sera présent en finale du 4x200m nage libre.

 

 

 

 

 

 

Share Button