Evidemment, depuis ses 8 médailles d’or à Pékin, Michael Phelps était déjà rentré dans la grande histoire des Jeux olympiques. Mais avec l’or du relais 4x200m, l’Américain a franchi l’ultime palier qui lui manquait en devenant, seul, le sportif le plus médaillé.

JO-Natation Phelps, le seul dans l’histoire des Jeux Olympiques !

Avant même le début des Jeux olympiques à Londres, Larissa Semionovna Latynina savait que son record de 18 médailles olympiques récoltées tout au long de sa carrière ne tenait plus qu’à un fil. En effet, comment imaginer que Michael Phelps, avec déjà le cou encombré de 16 médailles avant même l’édition 2012, ne la dépasse pas définitivement dans les livres d’histoire ? Il ne s’agissait sans doute que d’une question de jours. Et à ce titre, la gymnaste russe a eu le droit à un petit répit avec l’échec initial du nageur américain sur le 400m 4 nages, une course où il rêvait d’un troisième or olympique d’affilée mais qu’il avait finie au pied du podium samedi dernier. Une forte déception pour lui, mais qui n’aura pas duré longtemps.

En effet, lundi, il prenait une part active à la médaille d’argent obtenue par le relais 4x100m nage libre américain.

Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, il s’agissait là de la première de sa carrière, lui qui n’avait porté que de l’or (14 fois) et du bronze (2 fois). Et ce mardi, il a mis la dernière touche à son chef d’œuvre…

Sans le sourire dans un premier temps puisque, véritable crime de lèse-majesté, Phelps était battu à la touche lors de «sa» finale, celle du 200m papillon. L’auteur de ce crime contre la natation ? Le jeune sud-africain Chad Le Clos, tout juste âgé de 20 ans, qui a infligé à la «torpille de Baltimore» ce qu’elle-même avait fait subir au Serbe Milorad Cavic à Pékin. Mais même en argent, cette médaille portait le total de Phelps à 18, record de Latynina égalé. Il n’aura alors pas fallu attendre longtemps pour voir la 19e prendre naissance. Et comme un symbole, alors que la plus haute marche des podiums le fuyait depuis le début de ces Jeux, c’est avec de l’or autour du cou que Phelps est entré un peu plus dans l’histoire des jeux olympiques.

Ainsi, après son exploit de 2008 où il avait conquis 8 titres olympiques, il a écrit une nouvelle ligne à son fantastique palmarès en devenant champion olympique du relais 4x200m. Avant le début de la compétition, l’Américain avait confié : «Je suis détendu. Tout ce qui compte pour moi désormais, c’est la grosseur de la cerise que je poserai sur le gâteau.» Heureusement que le gâteau est conséquent car c’est tout un cerisier qu’il vient de poser dessus. Et il lui reste encore trois occasions (200m 4 nages, 100m papillon et relais 4x100m 4 nages) d’améliorer son total…

 


 

 

Share Button