En tant que grands favoris du tournoi olympique, les Brésiliens de Neymar sont les hommes à abattre. La première tentative revient à la Corée du Sud en demi-finale, avant une deuxième chance en finale pour le vainqueur de Japon – Mexique ?

JO- Foot Le Brésil peut-il perdre la médaille d’or qui lui tant les bras

Peut-on encore empêcher la Seleçao d’être sacrée championne olympique ? Annoncé comme l’un des favoris du tournoi avant le coup d’envoi du premier match, le Brésil a non seulement confirmé son rang au fur et à mesure des rencontres, mais est même devenu une sorte de médaillé d’or avant l’heure. Avec l’élimination au premier tour de l’équipe d’Espagne, puis de la Grande-Bretagne en quart de finale, plus personne ne semble pourvoir écarter les Brésiliens de la course à la plus haute marche du podium.

Les coéquipiers du jeune prodige Neymar sont les seuls à avoir remporté leurs quatre rencontres jusqu’à présent, et la demi-finale qui s’annonce pour eux ce mardi face à la Corée du Sud ne semble pas pouvoir leur poser la moindre difficulté.

C’est donc tout logiquement que les observateurs imaginent le Brésil en finale sans problème. Il est clair qu’offensivement, les Auriverde sont inarrêtables. Pouvant aligner Neymar, Leandro Damiao, Alexandre Pato, Hulk ou encore Lucas Moura, pour ne citer qu’eux, les Brésiliens ont inscrit trois buts exactement lors de chacune de leurs rencontres, et auraient souvent pu en marquer bien plus. Reste que malgré la solidité d’éléments comme Juan ou Thiago Silva, la défense a montré quelques signes de faiblesse inquiétants lors de certains matchs, et notamment en quart de finale avec deux buts encaissés face au Honduras. A se voir trop beau, le Brésil est en effet devenu son principal ennemi, pêchant par facilité et manque de concentration.

Les Sud-Coréens pourraient bien tenter d’en profiter en demi-finale ce mardi, et s’ils n’y arrivent pas, passer le flambeau à leurs voisins japonais, favoris d’une autre demie contre le Mexique et attendus en finale. Si l’on pourrait voir dans ce dernier carré une double-confrontation entre nations asiatiques et “sud-américaines”, le mot d’ordre est bien “tous contre le Brésil”. Les challengers ont deux chances pour priver l’ogre du tournoi d’une médaille d’or annoncée.

 

 

Share Button