Incroyable Usain Bolt! Le roi du sprint a remporté le 200m en 19″32 après s’être déjà imposé sur 100m lors de ces JO. La Jamaïque fête un triplé magistral avec Johan Blake et Warren Weir qui complètent le podium.

JO-Athletisme Invincible Usain Bolt!!

Le Jamaïcain, désormais quintuple champion olympique, peut légitimement prétendre au statut de “légende du sport” auquel il aspirait.

Autant que le résultat, il y a la manière. Bolt a avalé le virage à une vitesse étourdissante, avant de sembler planer, comme en apesanteur, dans la dernière ligne droite. Il ne s’est jamais désuni mais a dû contenir les assauts du redoutable finisseur qu’est son compatriote Yohan Blake (2e en 19”44), lequel l’a poussé dans ses retranchements. Cet homme est en train de banaliser l’exceptionnel. Car trois hommes seulement ont déjà fait mieux ou aussi bien sur la distance dans l’histoire: l’Américain Michael Johnson (19”32 également, en 1996, record du monde à l’époque), Blake (19”26 en 2011) et… Bolt lui-même, avec son record du monde (19”19) des Mondiaux 2009 à Berlin et sa course aux JO de Pékin en 2008 (19”30).

« Je suis venu ici à Londres pour devenir une légende et j’ai réussi. J’ai montré au monde entier que j’étais le meilleur, et je l’ai fait durant deux Jeux olympiques. C’est un immense bonheur »a déclaré Bolt face aux medias.

Les Jamaïcains ont signé un triplé inédit pour eux, “à l’américaine”, avec la médaille de bronze de Warren Weir (19”84). A 22 ans, celui-ci explose son record personnel pour parachever le triomphe de l’armada “jaune et vert” et sceller la défaite des Etats-Unis. Bolt, Blake et Weir ont tous trois le même entraîneur, le “faiseur de miracles” Glen Mills (63 ans).

« J’ai fait ce que je voulais. Je sors d’une saison difficile et j’ai fait ce que j’avais à faire. (Gagner), c’est ce que j’étais venu faire ici. Je suis une légende. Je suis aussi le plus grand athlète vivant. Dans la même catégorie que Michael Johnson. Je suis honoré. J’ai grandi en le voyant battre des records du monde. Je n’ai rien de plus à prouver. J’ai montré au monde que je suis le meilleur et maintenant je veux juste m’amuser »

 Bolt devient à 25 ans le premier athlète à décrocher quatre couronnes olympiques individuelles sur le sprint. Il dépasse d’une unité les Américains Carl Lewis et Archie Hahn. Il devient aussi le premier homme de l’histoire à réussir le “double doublé” 100-200 m aux JO, cinq jours après sa victoire sur 100 m dans le même stade (9”63). En attendant le relais 4 x 100 m de ce week-end, où il est aussi tenant du titre avec son pays.

 

 

 

 

 

Share Button