De retour de suspension, Alberto Contador se projette déjà sur la Vuelta qui débute samedi à Pampelune. Après une reprise convaincante sur l’Eneco Tour, l’Espagnol a fixé son objectif : gagner. Et peu importe la concurrence.

Cyclisme-Vuelta Alberto Contador prêt pour le Tour d’Espagne 2012

Alberto Contador n’est décidément pas un coureur comme les autres. Pour se préparer à la Vuelta, l’Espagnol a repris la compétition sur les routes… belges et néerlandaises de l’Eneco Tour, lundi dernier. Pas forcément l’endroit où on l’attendait vraiment. Lui non plus d’ailleurs. “Cette semaine a été particulièrement convaincante, même si on a surtout roulé sur le plat, explique l’Espagnol. Ce n’est pas ce que je préfère. Ce sont des heures où l’on reste assis sur la selle.

Mais ça m’a permis d’acquérir le rythme de la compétition, car on a roulé à de très grandes vitesses. Cela va me servir dans les étapes plates en Espagne.”

S’il a dû faire face à des “moments dangereux” et à des fins d’étape souvent “très nerveuses”, le vainqueur des trois Grands Tours a néanmoins apprécié cette “excellente formation et préparation”. “Je voulais me tester avant la Vuelta, souligne le natif de Pinto. Je suis ravi de ma condition. Elle s’est améliorée au fil des jours et j’espère que cela ira encore mieux d’ici au départ de la Vuelta.”

“Gagner la Vuelta, c’est mon objectif. Je voudrais y arriver pour toutes les personnes qui m’ont soutenu, l’équipe et les sponsors qui m’ont apporté un soutien infaillible”, martèle celui qui a perdu les gains de ses Tour 2010 et Giro 2011 après un contrôle positif en juillet 2010. Et pour cela, il n’a rien laissé au hasard dans sa préparation, reconnaissant minutieusement les principales difficultés au programme dont le Bola del Mundo, dernière arrivée au sommet à la veille de l’ultime étape à Madrid.

Ce sera une Vuelta très ouverte, avec 7 ou 8 sérieux prétendants à la victoire”, avance le Madrilène. Et son directeur sportif Bradley McGee d’abonder dans son sens : “Notre défi sera de résister à tous les coureurs qui n’ont rien à perdre plus qu’aux individualités visant le général. Pour la course, nous n’avons rien planifié, et surtout pas la prise du maillot rouge de leader. Connaissant Alberto, il ne tergiversera pas s’il est à sa portée.”  Contador a décidément des victoires à rattraper.

 

 

 

 

Share Button