Roger Federer n’a eu aucun mal à éliminer Mikhail Youzhny en quart de finale de Wimbledon pour retrouver les demi-finales pour la première fois depuis 2009. Le Suisse sera opposé à Novak Djokovic, tenant du titre vainqueur de Florian Mayer, pour un 27e duel, inédit sur gazon.

 Wimbledon 2012  Le choc Federer et Djokovic  aura bien lieu en demi-finalesAprès deux ans d’attente, Roger Federer s’est qualifié de nouveau pour les demi-finales de Wimbledon, là même où il s’est imposé à six reprises entre 2003 et 2009. Le Suisse n’a laissé aucune chance à Mikhail Youzhny de lui barrer la route (6-1, 6-2, 6-2), comme l’avaient fait Thomas Berdych en 2010 et Jo-Wilfried Tsonga en 2011. En 1h30 de jeu, le troisième joueur mondial a dominé de la tête et des épaules son adversaire russe, comme lors de leurs treize précédentes confrontations… Vendredi, il affrontera Novak Djokovic pour la première fois sur gazon dans un match qui comptera double : en plus de la finale, les deux hommes se disputeront la place de numéro un mondial.

Après avoir laissé paraître quelques signes de faiblesse lors des deux tours précédents, difficilement remportés face au Français Julien Benneteau et au Belge Xavier Malisse, Federer a survolé ce match.

Le Russe est le joueur du circuit face auquel l’Helvète compte le plus de succès: désormais 14 en autant de rencontres. Le 33e mondial ne lui a pris que trois sets sur l’ensemble de ces affrontements.

Après seulement dix minutes, le temps pour le Suisse de mener 2-0, la messe semblait déjà dite pour Youzhny, dont c’était le premier quart de finale à Wimbledon.

Le Russe ne s’est jamais découragé, mais il n’a rien pu faire, se contentant de deux balles de break dans le troisième set, vite effacées par Federer.

Le Suisse disputera sa 32e demi-finale d’un tournoi du Grand Chelem, un nouveau record du genre. Il devance l’Américain Jimmy Connors, qui s’était arrêté à 31 demi-finales, en ayant atteint la dernière à l’âge de 39 ans. Federer n’a que 30 ans. Pour ce prochain match qui fera date, le Suisse avait un souhait : retrouver Novak Djokovic pour un premier duel à Wimbledon. Vœux exaucé, le Serbe n’ayant pas laissé l’occasion de rallier sa neuvième demi-finale de suite en Grand Chelem en dominant Florian Mayer (6-4, 6-1, 6-4). “J’ai très bien joué, a estimé le Suisse. Le jeu de Youzhny me convient bien. Je suis extrêmement content de revenir en demie ici. J’aimerais jouer Novak, je ne l’ai jamais joué ici. Je pense que ce sera un match sympa.”

Si Djokovic n’a pas été sérieusement inquiété, son match a été plus disputé que ne l’indique le score. Mayer, 29e mondial, a pris le premier le service de son adversaire pour mener 3 à 2 dans la première manche – avantage immédiatement effacé – puis a encore eu sept balles de break, dont trois dans le tout dernier jeu de la rencontre, qu’il n’a pas su exploiter. “Il a eu des chances de revenir dans le match, mais j’ai réussi à garder mon calme dans les moments importants”, a dit le Serbe. Le tenant du titre a expliqué qu’il avait eu besoin d’un temps d’adaptation pour s’habituer aux conditions venteuses du court N.1, après avoir disputé ses trois matches précédents sous le toit fermé du Central à cause des intempéries.

Les deux hommes ont attendu leur 27e confrontation pour s’affronter sur cette surface. Si le Serbe est mené 14 victoires à 12, le numéro un mondial a remporté six des sept derniers matches. “J’attends avec impatience cette demi-finale. C’est toujours un plaisir de jouer contre Roger. C’est le défi ultime sur herbe”, a dit le N.1 mondial, vainqueur de Federer en demi-finale de Roland-Garros il y a un mois. Après le défi ultime sur terre battue, perdue face à Rafael Nadal, Djokovic s’attaquera au mythe de Wimbledon en la personne de Roger Federer qui jouera l’un des matches les plus importants de sa carrière : en cas de défaite de Djokovic vendredi et de victoire finale à Londres dimanche, Federer pourrait enfin redevenir numéro un mondial.

 

 

Share Button