Malgré un début de rencontre où elle a été bousculée par sa jeune adversaire, Serena Williams s’est imposée en finale du tournoi de Stanford (7-5, 6-3).

Serena Williams continue sur  1

Serena Williams a, comme l’année dernière, remporté le tournoi de Stanford dimanche, battant en finale l’Américaine Coco Vandeweghe (7-5, 6-3). C’est sa quarante-troisième victoire sur le circuit WTA. Elle rejoint ainsi… sa soeur Venus ! Dans le premier set, Vandeweghe,  lucky loser sur ce tournoi et 120e joueuse mondiale, a mené 5-3 et a eu une balle de set avant de s’effondrer.

Mais comment résister à la tornade Serena ? Une semaine après son cinquième sacre à Wimbledon, l’Américaine trouve le moyen de gagner un tournoi alors qu’elle est perturbée par un problème de décalage horaire et qu’il serait bien normal de vouloir décompresser. La jeune Coco Vandeweghe (20 ans) a pourtant bien failli trouver la solution dans un premier set où elle a crânement tenté sa chance, obligeant même Williams à sauver une balle de set à 5-4. Mais face à la cadette des soeurs Williams, les occasions manquées peuvent vite se regretter.

Revenue à 5-5, Serena fit alors jouer son expérience et sa puissance (9 aces) pour remporter le premier set. Le plus dur était fait. La fin du match allait être une formalité pour Williams qui s’imposait dans la première finale 100 % américaine sur sol américain depuis 2004.

«Je suis très contente d’avoir réussi à m’imposer quand même, ça n’a pas été facile», a déclaré Williams qui a tenu à rendre hommage à son adversaire en parlant de «futur du tennis américain» à son sujet. Définitivement, Serena Williams est de retour aux affaires. Prochaine étape, les Jeux Olympiques… à Wimbledon.

Janko Tipsarevic s’est imposé péniblement en finale du tournoi de Stuttgart face à Juan Monaco. Dans une rencontre interrompue par la pluie au sixième jeu du troisième set, le Serbe a eu besoin de trois sets pour venir à bout de son adversaire (6-4, 5-7, 6-3). Il remporte ainsi son premier titre de la saison, à 28 ans.

Tipsarevic célébrant sa victoire

Tipsarevic célébrant sa victoire

Entre la pluie et la résistance de son adversaire, Tipsarevic a dû se montrer patient avant de l’emporter puisque la rencontre a duré 2h36. Le Serbe menait pourtant 6-4, 4-0 avant de voir Monaco enfiler quatre jeux de rang et finalement remporter le deuxième set. Huitième joueur mondial, il était le seul membre du Top 10 à ne pas avoir remporté de titre cette saison. Mais son œuvre s’est inscrite dans la douleur puisque c’est la troisième fois qu’il devait batailler trois sets à Stuttgart.

 

 


 

Share Button