Tyson Gay et Justin Gatlin (100 m) joueront leurs qualifications pour les JO aux sélections américaines, qui ont débuté ce jeudi à Eugene et dureront jusqu’au 2 juillet. Allyson Felix et Sanya Richards tenteront de préserver leur rêve de doublé.

Rwanda | Tyson Gay, l’un des sprinters américains attendus aux Jeux  de Londres

Tyson Gay, l’un des sprinters américains attendus aux Jeux de Londres

Impitoyables sélections US. Alors que de nombreuses nations ne dressent que des minima entre les athlètes et leur rêve olympique, les champions américains devront une nouvelle fois se coltiner en plus les ”Trials” pour récupérer leur ticket pour les Jeux olympiques. Un mode de sélection drastique où les athlètes doivent terminer dans les trois meilleurs de leur épreuve aux Trials et remplir les minima olympiques pour se qualifier pour les Jeux. Cette sélection met en danger des champions pas forcément encore à leur meilleur niveau en ce mois de juin.

Eloigné des pistes depuis près d’un an, Tyson Gay n’a ainsi renoué avec la compétition qu’il y a une semaine. Un seul 100 m qu’il a toutefois remporté en 10”00 (vent de face) à New York.

«Je suis confiant, je vais obtenir ma place dans l’équipe (pour les JO de Londres)», avait alors confié le sprinter de 30 ans. Mais le triple champion du monde devra faire face à une concurrence féroce s’il veut vivre ce qui pourrait être ses ultimes JO.

«Ça va être une grosse bagarre. Je pense que Gatlin court plus vite que quiconque aux Etats-Unis en ce moment. Walter Dix et Mike Rodgers courent bien eux aussi…»

Chez les femmes aussi, la bataille pour Londres devrait être rude. Allyson Felix visera ainsi la qualification sur 100 m, comme sur 200 m, deux distances où elle ambitionne l’or à Londres. Mais sur le demi-tour de piste, elle devra notamment faire face à Sanya Richards-Ross, qui s’alignera elle sur 200 m et 400 m, où elle détient les deux MPM de 2012 (22”09 et 49”39). «J’ai perdu un peu la confiance l’an dernier mais je sens que ça revient, prévient Richards-Ross. Je suis dans la meilleure forme de ma vie.» Face à une telle concurrence, Carmelita Jeter pourrait même décider de se focaliser sur le 100 m. Le décathlon masculin présentera également une densité extrême, avec Ashton Eaton, champion du monde et recordman du monde de l’heptathlon en salle, Trey Hardee, le champion du monde en titre, et Brian Clay, le champion olympique en titre.

 

 

Share Button