La droute financire

Alors que le jeu de hasard NAG (New Africa Gaming) est très prisé par les jeunes pour s’enrichir. Certains joueurs pratiquants affirment qu’ils perdent d’importantes sommes pendant une longue période  et deviennent accrocs à ce jeu. Ce jeu qui se pratique au moyen des machines où l’on injecte de l’argent à partir des pièces de 100 francs rwandais. Le joueur qui le pratique peut gagner beaucoup d’argent tout comme il peut perdre.

Beaucoup des joueurs sont dans la catégorie des jeunes personnes qui se distraient au moyen des machines se trouvant dans des salles. On trouve des jeunes exerçant des modestes métiers. Les étudiants sont interdits dans ces salles. Les joueurs de NAG déclarent perdre beaucoup d’argent et deviennent accrocs à ce jeu où il est difficile pour eux de s’affranchir de ce jeu.

Froduard Minani, un des joueurs assidus de NAG, déclare : «  Cet endroit nous ensorcelle, car nous gagnons que rarement. Lorsque nous arrivons de gagner, on oublie facilement que l’on a perdu beaucoup auparavant. Il arrive que tu puisses jouer en gagnant 100 000frs en espérant gagner 1 millions, cependant on perd sans s’en rendre compte et tu deviens fauché. J’ai été remercié à mon travail à cause de ce jeu ».

Un autre affirme que l’on ne peut pas trouver un joueur ayant la mutuelle de santé. Ce jeu est envoutant car l’argent récolté est immédiatement amené ici et c’est difficile de rentrer ». Même si ce jeu est légal, la plupart des gens le considère comme un jeu de loterie. Quelques parents de la ville de Muhanga s’insurgent en affirment que NAG distraie leurs enfants car un des parents atteste que certains enfants ne vont pas à l’école à cause de ce jeu.

Le représentant officiel de NAG dans le district de Muhanga certifie que NAG a été homologue par le RDB. En ce qui concerne les polémiques stipulant que NAG est  un jeu de loterie, il affirme que le gouvernement rwandais a agrée ce jeu en n’étant pas un jeu de loterie comme d’autres le prétendent.


 

 

 

Share Button